Français
Gestion immobilière Logis-Tech Inc.
EN AFFAIRE DEPUIS 25 ANS  -  514.856.7799
Page d'accueilPlan du siteContactsAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
Nouvelles de l'APQ
Vign_LOGO_APQ_2014


Toutes les nouvelles de
l'APQ disponibles ici

Nouvelles par Facebook
Archives des nouvelles touchant la gestion d'immeubles

Les mises en chantier de copropriétés dégringolent de 61 % à Québec

10/12/2013 05:00:00

(Québec) Les promoteurs immobiliers semblent avoir compris le message dans la région de Québec. Le mois dernier, les mises en chantier de copropriétés ont dégringolé de 61 %.  Les données publiées lundi par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) démontrent que le marché de l'habitation neuve continue de ralentir dans la capitale. En novembre, 111 copropriétés ont ainsi vu le jour dans la région, comparativement à 286 unités (- 61 %) à la même période l'an dernier. «Les promoteurs sentent le ralentissement et s'ajustent à cette nouvelle réalité», a indiqué lundi l'analyste de marché de la SCHL Élisabeth Koulouris.

Le nombre de mises en chantier de copropriétés s'affiche en baisse de 37 % au cours des 11 premiers mois de 2013, alors que 2257 nouvelles unités ont été répertoriées à Québec. Si la tendance se maintient, la SCHL croit que le nombre total de mises en chantier de copropriétés atteindra la barre des 1600 unités cette année, en baisse de 38 % sur un an.

Il faut dire que l'on retrouve encore beaucoup de condos neufs à vendre dans la région. En octobre, la SCHL dénombrait 834 condos neufs terminés mais toujours invendus et 1128 autres unités en construction. À Québec, les conditions de marché de la copropriété ont changé au cours des 12 derniers mois, passant notamment à l'avantage des acheteurs dans la plupart des catégories de prix.

Actuellement, la SCHL dénombre 16 condos à vendre pour un acheteur. «On pourrait voir des baisses de prix survenir au cours des prochains trimestres dans le marché de la copropriété à Québec», a notamment fait savoir Mme Koulouris. Le mois dernier, le prix médian d'une copropriété s'élevait à 198 000 $ à Québec, en baisse de 2 % sur un an, selon des données compilées par la Chambre immobilière de Québec (CIQ).

Dans le marché de la maison de type unifamilial, le prix médian a légèrement décliné de 1 % en novembre à Québec, à 240 000 $. La SCHL rappelle que le marché de la maison unifamiliale représente 7 transactions immobilières sur 10 dans la région de Québec.

Constructions neuves

La SCHL croit que la construction d'habitations neuves va ralentir de 11 % l'an prochain dans la région, à 4000 unités. Cette année, le nombre de mises en chantier devrait s'afficher en baisse de 30 %, à 4500 unités. Malgré ce ralentissement attendu du côté des mises en chantier, la SCHL n'entrevoit toujours pas de baisse des prix des maisons dans la région métropolitaine de recensement de Québec.  Au contraire, le prix moyen de vente d'une résidence devrait croître de 2 % en 2014.

Plusieurs analystes sont d'avis que la situation idéale pour le marché québécois et canadien de l'habitation serait de subir un lent ralentissement plutôt qu'un effondrement soudain. «Le marché de l'habitation n'est pas en train de fondre. Les gens qui s'attendaient à un écrasement vont être déçus», a souligné lundi l'économiste en chef adjoint chez Marchés mondiaux CIBC Benjamin Tal.  Le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, et le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, se sont dits préoccupés récemment par le secteur de l'habitation. Ces derniers pensent qu'une croissance importante du marché immobilier suivie d'un affaissement soudain serait dommageable pour l'économie canadienne une fois que les taux d'intérêt recommenceront à augmenter.  La SCHL a annoncé lundi que les mises en chantier d'habitations ont été de 17 153 à la grandeur du pays en novembre, en baisse par rapport aux 18 173 enregistrées à la même période il y a un an.

Baisse des transactions de 11 % 

Les données compilées par la Chambre immobilière de Québec (CIQ) indiquent que les transactions immobilières ont baissé de 11 % le mois dernier dans la région. Au total, 457 ventes ont été notées en novembre.  Le nombre d'inscriptions est toutefois en forte hausse depuis un an à Québec. Le mois dernier, on dénombrait 5929 maisons à vendre, soit 19 % de plus qu'à pareille date l'an dernier.  D'après la Société canadienne d'hypothèques et de logement, il faut maintenant compter 95 jours en moyenne pour vendre une résidence unifamiliale dans la région de Québec, comparativement à 124 jours pour une copropriété.

Publié par Pierre Couture, L...  Ajouter un commentaire  0 commentaires





1010 rue Sherbrooke Ouest, bureau 1800, Montréal
Créer un site avec WebSelf